La population de Nyiragongo exige le départ des sud-soudanais herbergés dans le camp de la MONUSCO MUNIGI

goma

La coordination de la société civile du territoire de Nyiragongo a exigé mardi dans un mémorandum à la Monusco le rapatriement dans leur pays d’origine des rebelles sud-soudanais hébergés à Munigi.

Dans ce mémorandum adressé au chef de bureau de la mission onusienne en RDC au Nord-Kivu et remis à la base de Munigi, les forces vives disent craindre de subir la situation analogues à celle des jours passés suite à leur hospitalité ayant conduit aux guerres en répétition dont les conséquences touchent énormément la vie socio-économique, culturelle et politique de la population locale .

Pour cela, elle a exigé le départ de ces éléments de leur territoire avant 72 heures en daté du mardi le 20 septembre 2016 faute de quoi elle propose plusieurs actions de grande envergure. Dans ce même document la société civile appelle d’abord au gouvernement congolais de rester aux aguets en cas des mouvements suspects et à la population locale à la vigilance et de dénoncer tout mouvement suspect.

En rappelle, la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République Démocratique du Congo (MONUSCO) a extrait depuis le 17 aout dernier, six cent trente-quatre personnes (684) originaires du Sud Soudan du Parc National de la Garamba en province du Haut-Uélé, au Nord-est de la RDC. L’opération a débuté, renseigne le communiqué de la MONUSCO, en collaboration avec le Gouvernement de la RDC.

La MONUSCO et le siège des Nations Unies poursuivent les discussions avec le gouvernement de la RDC et les organisations sous régionales afin de retrouver une issue favorable à cette situation, assure-t-on des sources onusiennes.

ACP ISHARA/KMS

Suivez nous

Grand Debat

Professeur Daniel MUKOKO SAMBA

Hon Dr Julien Paluku

Julien Paluku Beni

© 2018 Julien Paluku Kahongya. Tous droits réservés..